Vers Sommaire                           Plaques WW : 5ième cas (plusieurs zones, bouclage annuel)

Départements progressant séquentiellement sur plusieurs zones et qui réinitialisent leurs registres en début d'année. De manière générale ces zones de départements démarrent à 1 WWx chaque début d'année et progressent séquentiellement jusqu'au maximum atteint le 31 décembre dans leur zone. Même si le principe est commun pour les départements de ce cas de figure, de grandes disparités peuvent se produire en fonction de nombreux critères (nombre d'arrondissements, population etc…). De ce fait on peut trouver des tranches très variables d'une année à l'autre.

Exemples de progressions :

Loire Atlantique 44 Nantes Saint Nazaire Châteaubriant
WW—WWG 44 WW WWA WWD WWE (WWF) WWB (WWG) WWC
Trois zones d'affectations bouclant sur une année : Les combinaisons WWF et WWG ne sont plus atteintes depuis quelues années.

 

Haute Garonne 31 Toulouse Saint Gaudens Muret
WW—WWE 31 WW WWC WWD WWE WWA WWB
Trois zones d'affectations bouclant sur une année, maximum en 1996 6958 WWE 31 pour le registre de Toulouse. 4927 WWB 31 pour celui de Muret et moins de 2500 WWA 31 pour celui de Saint-Gaudens à ce jour.
HISTORIQUE : Lors des grèves de fin 1995, des numéros manuels en 31 WW 1234 ont été observés car les carnets à souches n'étaient plus délivrés.

 

Maine et Loire 49 Angers - Segré Saumur Cholet
WW—WWD 49 WW WWA (WWB WWC) WWB WWD
Avant 1997, il n'existait qu'un seul registre à Angers dont la séquence, WW WWA WWB WWC était réinitialisée au début de chaque année. En 1997 il s'est créé à Cholet un registre dont la séquence n'est constituée que de la seule combinaison WWD qui est, elle aussi réinitialisée au début de chaque année. en 1999 c'est au tour du registre de Saumur d'être crée avec la série WWB auparavant utilisée par Angers. Il est fort peu probable qu'il existe un système d'attribution de blocs numériques permanents aux garages et concessionnaires. Claude Le Leuch n'a pas encore pu voir de numéro légendé à Segré depuis 1993.

 

Aisne 02 Laon Saint-Quentin-Vervins Château-Thierry
WW—WWC 02 WW WWA WWB (WWC)
Ce département utilise un système très voisin de celui du 44. Les séquences décrites ci-dessous sont réinitialisées au début de chaque année. Il est fort peu probable qu'il existe des blocs numériques permanents réservés aux garages et concessionnaires, mais une étude en profondeur pourrait le certifier. La combinaison WWC n'est pas atteinte depuis plusieurs années et appartient à l'arrondissement de Château-Thierry (maximum observé 714 WWC 02 en 1991)
Ce schéma est basé sur une dizaine d'observations de Claude Le Leuch depuis 1993, ainsi que sur 3 observations provenant de Fränk Kraus en 1999. C'est bien trop peu mais aucune des immatriculations légendées ne contredisent ce schéma. Aucune photo n'a pu encore être faite pour le registre de Saint-Quentin.

 

L'Aveyron Rodez Millau Villefranche de Rouergue
WWA—WWC 12 WWA WWB WWC
Chaque début d'année, les trois arrondissements stoppent la boucle en cours et recommencent au début. Ce système est en cours depuis le 01/01/1995. Le maximum observé a été atteint pour les 3 boucles le 31/12/1996 Rodez 4009 WWA 12, Millau 1628 WWB 12 et Villefranche de Rouergue 1292 WWC 12. Avant le 01/01/1995, l'Aveyron distribuait ses numéros entre le 1 WW 12 et le 9999 WW 12 et l'on pouvait observer le même jour un 1385 WW 12 et un 9065 WW 12. Des tranches de numéros été affectés aux différents garages en fonction de leurs besoins (voir cas de figure n° 6)

 

L'Ariège Saint-Girons Foix-Pamiers
WW—WWA 09 WW WWA
Chaque zone immatricule autour de 1000 voitures par an. (maximum atteint pour le registre de Foix-Pamiers 1094 WWA 09)

 

Article rédigé par Bruno Vernhes.