LES PLAQUES BELGES de BATEAUX, VELOS et autres CYCLES  

Voici un premier article de Arnaud Kempeners (Francoplaque # 166) rédigé en mai 2006.Pouvez vous nous aider à le compléter ?

             

Comment identifier rapidement le type de Véhicule ?

- Les deux premières photos sont celles de Bateaux : soit ronde (nationales) ou rectangulaire, soit avec un numéro débutant par B
- La dernière photo est celle d'une Moto, avec un numéro commençant par M
- Les deux photos centrales sont des plaques de Cycles non motorisés (vélos, Cuistax, etc...) 

Vous trouverez pour les plaques provinciales la mention des 9, désormais 10 provinces belges : Antwerpen, Limburg, Oost-Vlaanderen (OVL), West-Vlaanderen (WVL), Liège, Hainaut, Luxembourg, Namur, Brabant, et depuis 1995 Vlaams Brabant.

Plaques de bateaux 

Distinguons les plaques Nationales des plaques Provinciales : Il existe trois modèles de plaque nationale. Le modèle 1 (la bouée, en forme de cercle) indique l’endroit où devait se trouver le bateau, mais aussi que seul le propriétaire du bateau avec la plaque ronde correspondante (pouvant être insérée de par sa taille dans le type "bouée") pouvait pêcher à l’endroit du quai où était fixée cette bouée. Le modèle 2 (modèle rectangulaire) autorise la bateau à rester dans l’eau jour et nuit. Le modèle 3 (modèle rond) n’autorise le bateau à rester dans l’eau que pendant la journée

On trouve des plaques de bateau provinciales dans 3 provinces seulement : Anvers, Limbourg et Brabant.

- La province d'Anvers (Antwerpen) a émis en 1971 et 1972 deux plaques provinciales par an..
- Deux autres provinces ont régulièrement émis des plaques de bateau provinciales (celles du type plaques de vélo) : le Limbourg "Limburg, en flamand" et le Brabant. Dans la province du Limbourg, les quatre plaques provinciales de bateau ont été émises entre 1981 et 1995, chacune correspondant à un tonnage différent. Elles se distiguaient par les deux premiers chiffres 01, 02, 03 ou 04. L’autre province ayant émis des plaques provinciales de bateau est le Brabant (de 1984 à 1994). Ces plaques portaient une ligne blanche ou non selon le tonnage.

En 1994, le nombre de provinces passe à dix en Belgique suite à la scission du Brabant en Brabant Flamand et Brabant Wallon. En 1995, a été émise la dernière plaque provinciale bateau pour la province de Brabant. Etant émise après la scission de la province de brabant, elle porte la mention « Vlaams Brabant ». C’est la seule portant cette mention..

 

Plaques de Cycles non motorisés


 

La plaque de vélo est apparue en 1893 dans les provinces de Liège et de Flandre Occidentale. Ont suivi en 1894 les provinces d’Anvers, Brabant, Limbourg, Luxembourg, Namur et Flandre Occidentale, et en 1895 la province du Hainaut. A partir du début du 20ème siècle, les formes et couleurs annuelles ont été  semblables pour chaque province.

Les trous des plaques du Luxembourg furent un temps carrés  :

Les années 1909 à 1914 ont vu l’émission d’une plaque colorée dans chaque province, sauf dans la province de Hainaut où la plaque a été émise en blanc.

Aucune plaque n’a été émise, toutes provinces confondues, en 1918.

La plaque de 1919 est brune, sauf dans la province de Liège. En 1915, les plaques de vélo n'ont pas été distribuées à cause de la guerre. En 1919 dans la province de Liège, on a repris le stock de 1915 avec le 1915 barré en rouge 1919. C'est la seule province ayant connu cette caractéristique.

]


Les provinces sont passées de la plaque en émail à la plaque en fer à des rythmes différents. La première province fut la province d’Anvers en 1938. Il est très rare de trouver une plaque émaillée de 1938 en bon état. La province de Brabant créa une dernière plaque en émail d’une qualité différente en 1939. 
 
Ensuite, différentes variantes ont été créées dans certaines provinces, des plaques pour tandems, motocyclettes, invalides, services publics, side-car, vélos d’enfants. Les plaques pour motocyclettes ont été divisées en trois catégories, motocyclettes de moins de 50cc, entre 50 et 150cc et entre 150 et 250cc.

A la mer (province de Flandre Orientale) ont été émises des plaques pour les cuistax de plage. Elles existaient en quatre variantes : selon que le véhicule puisse transporter 1, 2 ou 3, 4 ou 5, 6 ou plus de personnes. C’est en Flandre Occidentale qu’il existait le plus de variantes, où jusqu’à 15 plaques ont été émises la même année.

Cuistax 1 personnes (C1) :   de 2 ou 3 personnes (C2) :  

Cuistax 4/5 personnes (C3) : de 6 personnes ou plus(C4) :



En Flandre occidentale, des plaques bleu clair ont été émises pendant quelques années pour les services de douane, d’un style et métal différent.

Des plaques spéciales sont apparues dès 1938 et ont été créées sur le modèle de la plaque de vélo. Il en existe de 16 types différents : les plaques pour cyclomoteurs de moins de 50cc (M50), pour cyclomoteurs entre 50 et 150cc (M150), pour cyclomoteurs entre 150 et 250cc (M250), pour cyclomoteurs de location de marchand de moto jusque 150cc (MH150), pour cyclomoteurs de location de marchand de moto jusque 250cc (MH150), pour side-car (SC), pour tandem (TAN), pour invalides (INV), pour service administratif ou «overheidsdienst » (OD), pour cuistax de plage d’une personne (C1), pour cuistax de plage de deux ou trois personnes (C2), pour cuistax de plage de quatre ou cinq personnes (C3), pour cuistax de plage de six personnes ou plus (C4), pour vélos d’enfants (ENF), pour charrette mobile ou « verplaatsbaar » (V), et enfin pour bateaux (B).

Les plaques de cyclomoteurs portent la lettre M, les plaques de bateau la lettre B, les plaques de charrettes mobiles la lettre V, et les plaques de service administratif souvent la mention « O.D. ».  

Triporteurs, charettes mobiles :  

Service Public (OD) :   

C’est en Flandre que la plupart des plaques ont été émises, particulièrement en flandre occidentale, qui a émis tous les types de plaques sauf celle pour bateau.
La même année, cette province a émis jusqu’à 15 plaques différentes. A l’inverse, les provinces de Hainaut et Luxembourg n’ont émis que des plaques pour vélos et cyclomoteurs. Les plaques de motos de location, de cuistax, de services publics, d’enfants ou de charrettes mobiles n’ont été émis qu’en Flandre.


L’émission de la dernière de la plaque de moto au Luxembourg se fit en 1989, sans mention de l’année ou du M de Moto.


Avant que les plaques V « verplaatsbaar » ne furent introduites, la province d’Anvers compta plusieurs plaques pour charrettes à bras « stootkar ». 



La plaque de vélo d’enfant a seulement été émise dans la province de Flandre Occidentale. Il en existe cinq plaques de vélo d’enfant en tout. La première a été émise en 1972. L’année suivante, en 1973, a été émise une plaque en forme d’étoile sans année qui est restée valable jusque 1986, pour autant que l’enfant ait moins de 12 ans. Elle était d’abord en fer, avant qu’elle ne soit remplacée par une nouvelle série en aluminium. Deux autres plaques en forme d’étoile ont été émises, une blanche en 1986 et une bleu foncé en 1987.

 



Des plaques commémoratives de la semaine du vélo "Week van de fiets" ont aussi été émises.


Des plaques shape ont été émises pendant quelques années. S.H.A.P.E. correspond à “Supreme Headquarters Allied Powers, Europe (NATO)”, OTAN. A ce jour, l'Alliance compte 26 pays (Allemagne, Belgique, Bulgarie, Canada, Danemark, Espagne, Estonie, Etats-Unis, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume Uni, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Turquie). A ces pays sont venues s'ajouter les familles de 20 autres nationalités, dont les pays sont membres du Partenariat pour la Paix. La dernière année, la dénomination de la plaque s’est transformée en “SB” pour Shape Belgium.

 


Deux plaques à validité permanentes ont été émises, une militaire (3 modèles) et une pour les gardes champêtres (émise au milieu des années 30, utilisées  jusque dans les années 80). Il y eu aussi des plaques pour la R.T.T. (Régie des Télégraphes et Téléphones) et la SNCB (Société Nationale des Chemins de fer Belges).
Année s20s             Plaque permanente du Brabant pour gardes champêtres   :   


Les provinces n’ont pas abandonné la taxation des vélos la même année. La dernière plaque de vélo a été émise en 1986 en Brabant et Anvers, en 1987 en Flandre Occidentale et Orientale, ainsi qu’en province de Namur, en 1988 au Limbourg, en 1989 en province de Liège, et enfin au Hainaut en 1991. Les plaques de motocyclettes ont été stoppées à Anvers en 1991, et en Brabant et au Limbourg en 1998.

Pour ce qui est du prix actuel des plaques de vélo standard, il faut compter environ 10EUR pour les plaques de 1920 à 1946, 4EUR pour celles des années 1947 à 1949, 3EUR pour celles des années 50, 2EUR pour celles des années 60, 1EUR pour celles des années 70 et 0,50EUR pour celles des années 80 et 90.


Particularités intéressantes

Plaques de Tandems :

 

           

Plaque de vélo d'une ancienne société privée belge (usine sidérurgique) qui doit dater d'avant 1966, les Forges de la Providence. Il y en a deux avec le même numéro et ce ne sont pas des plaques de taxe. Peut-être fallait-il en placer de chaque côté de la roue ?  Les Forges de la Providence furent constituées le 21 février 1838, à Marchienne-au-Pont. En 1966, a eu lieu la fusion avec Cockerill-Ougrée, sous la nouvelle appelation Cockerill-Ougrée-Providence. Fait actuellement partie du groupe Arcelor.

 

Plaques de Motos 

 

Débutant par la lettre M, elle peuvent être de moins de 50cc (mention M dans le nom de fichier), comprises entre 50 et 150cc (M150) ou entre entre 150 et 250cc (M250). 

Les plaques ci dessous étaient destinées à des personnes handicapées (mention INV dans le nom de fichier) :