Article de Pascal Descomps sur les plaques du Japon : Les codes catégories à 3 chiffres, en haut des plaques, sont apparus fin 1999, sans pour autant rendre caducs les plaques portant les codes à 2 chiffres. Les numéros d'immatriculation utilisés vont intégralement et sans restriction de ...1 à 9999, des points remplacant les vides pour les numéros à 1, 2 ou 3 chiffres, que ce soit sur l'ancien ou le nouveau format, et quelle que soit la catégorie de véhicule.
- Depuis 10/1999 il est possible d'acheter officiellement un "cherished number" pour la somme de 15.000 Yens, soit à peu prés 1.000 FF, et quel que soit le numéro. Le plus prisé étant le 7777, puis le 1 puis le 7...
- Lorsqu'une série atteint les 9999, le code à 3 chiffres bascule au chiffre supérieur, par exemple, de 300 à 301, puis 302...
- Les voitures de moins de 1000 cm3 de cylindrée gardent toujours leurs couleurs spécifiques, ainsi que les 2 roues de moins de50 cm3 qui ont toujours 3 combinaisons de couleurs différentes. A ce sujet, l'usage d'une lettre occidentale en préfixe ne semble plus réservée aux seuls étrangers.

- Début 2000, ont été observées les séries suivantes :

Blanc sur fond vert (w/g) : Véhicule publics ou à usage public   Vert sur fond blanc (green/white) : Véhicules privés
11, 22 & 33 (light bus & taxi)
44, 55 & 58  (taxi uniquement)
88
100  (truck)
200 & 230 (bus privé)
300, 330, 400 & 500  (taxi uniquement)
800  (gros truck)

 

  100  (truck)
200  (bus privé)
300, 301, 302...  (voiture de plus de 1000 cm3)
330, 331, 332, 333 ... (idem)
400 & 430 (pickup, 4x4, minibus, minivan)
500 & 501 (taxi privé)
530  (+1000 cm3)
800  (auto-école, gros 4x4, gros van, police)
830  (oversize 4x4 ou truck), anciennement 11
99  engins de chantier